Questions de la semaine du 30 juillet

  • Bonjour, pourquoi n'avez-vous pas l'animal le plus mignon, le plus beau, le plus populaire... Le Panda?

Virginie

Chère Virginie,

Dans l’exposition temporaire, tu trouves deux catégories d’espèces: des espèces qui viennent d’ici et qui ont été introduites ailleurs, et des espèces venues d’ailleurs qui se trouvent ici. Le panda, originaire de Chine, n’est pas présent en Suisse, il n’a donc pas sa place dans l’exposition temporaire. 

 Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Pourquoi la fourmi pharaon est-elle dangereuse?
  • Pourquoi les hommes veulent les détruire?

Chan-Ly 10 ans

Cher Chan-Ly,

La fourmi pharaon ne s’attaque pas aux humains. Elle ne pique pas. Elle peut en revanche devenir très gênante. Cette fourmi vit en colonie avec plusieurs reines qui pondent des œufs. Quand elle s’installe dans un bâtiment, la colonie peut donc rapidement devenir gigantesque et c’est sa présence en grand nombre qui dérange.

 Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Quelles sont les dernières nouvelles au sujet du frelon asiatique qui est censé envahir la Suisse cette année?

Philippe

Cher Philippe,

Un spécimen a été capturée dans le canton du Jura en 2017, mais aux dernières nouvelles (17.08.2018), d’après la direction générale de la nature et du paysage du canton de Genève, aucun frelon asiatique n’a encore été aperçu en Suisse et signalé aux autorités compétentes en 2018. Il s’agit en effet d’une espèce à surveiller car elle est actuellement en expansion en France. 

Le frelon asiatique, venu comme son nom l’indique, d’Asie du sud-est, est connu pour ses piqûres douloureuses. Il représente également une menace pour les abeilles car il s’attaque à leurs ruches. 

 

Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Où trouve-t-on des poissons rouges?

Geneviève

Chère Geneviève,

Originaire d’Asie centrale et orientale, on trouve aujourd’hui des poissons rouges dans le monde entier. Utilisé comme poisson d’ornement, il a d’abord été introduit dans de nombreux étangs dans des parcs et des jardins puis il s’est échappé ou a été relâché dans la nature. 

 Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Qu’il a-t-il de si dangereux sur les crevettes tueuse?

Estelle  

Chère Estelle,

Les crevettes tueuses ne s’attaquent pas aux humaines. Par contre, elles représentent une menace pour les autres espèces de crevettes qu’elles tuent parfois sans même les manger. Elles mettent en danger la biodiversité aquatique.

 Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • C’est qui les «autorités» que je dois appeler si je rencontre un capricorne asiatique à Fribourg?

Elena

Chère Elena,

Si tu penses avoir croisé un capricorne asiatique, il faut contacter le Service des forêts et de la faune (SFF) de Fribourg. Tu peux écrire un E-mail à invasive@fr.ch ou appeler Alain Lambert au 026 305 23 21. Il te demandera certainement de lui montrer une photo et de lui indiquer l’endroit où tu as vu un insecte suspect. 

 

Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Comment font les poissons pour respirer dans l’eau?

Casimir Perler 9 ans  

Cher Casimir,

Comme nous, les poissons ont besoin d’oxygène mais au lieu de respirer l’oxygène présente dans l’air, ils utilisent celle qui se trouve dans l’eau. A la place des poumons, ils ont des branchies qui leur permettent de respirer sous l’eau. Le poisson avale de l’eau qui ensuite passe par les branchies. C’est pendant ce passage que l’oxygène va de l’eau au sang. L’oxygène est alors transporté dans le corps du poisson par le sang, comme chez nous. 

 Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Bonjour, y-a-t-il des veuves noires en Suisse? Si oui, sont-elles dangereuses? Si non, pouvez-vous en exposer? J’adore les arachnides^^

Tom   

Cher Tom,

Les morsures de veuves noires peuvent être mortelles pour les humains. Il existe plusieurs espèces d’araignée appelées veuves noires mais aucune n’est originaire de Suisse et il n’y a aucune population dans la nature en Suisse. Elles n’ont donc pas leur place dans l’exposition sur les espèces introduites d’ici et d’ailleurs. 

 Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Est-ce qu’il y a des araignées vertes en Europe?

Roméo 10 ans

Cher Roméo,

Il existe en effet une araignée verte très commune en Europe, Micrommata virescens. Sa couleur verte lui sert de camouflage car elle vit au sol en bord de forêt et dans les clairières.  Mais cette espèce, originaire d’Europe n’a pas été introduite ailleurs. Elle n’a donc pas sa place dans l’exposition sur les espèces introduites d’ici et d’ailleurs. 

 

Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Trouvez-vous que le spécisme est naturel? Entre animaux, il y a différentes interactions, chasses reproductions,… alors pourquoi trouve on que ce que l’on fait est spéciste alors que les animaux le font entre-eux?

Niels 6 ans

Cher Niels,

Le spécisme est une idéologie qui considère que les espèces ne sont pas toutes égales, mais qu’une espèce (généralement l’être humain) est supérieure aux autres.

L’exposition présentée ici ne touche pas au spécisme. Il s’agit d’une invitation à la réflexion sur les espèces déplacées par l’être humain dans un nouvel environnement et des conséquences de ces déplacements. Aucune autre espèce que l’être humain n’a jusqu’à présent démontré la même capacité à déplacer des organismes à une telle échelle et à une telle fréquence. Le fait de présenter ce phénomène du point de vu humain n’implique pas de hiérarchie entre l’espèce humaine et les autres. La prise de position sur le thème des espèces exotiques et envahissantes revient à chaque citoyens et libre à chacun de choisir son référentiel éthique. 

 Tina Cornioley, Dr.

Université de Fribourg

 


  • Où trouve-t-on des fourmis Pharaon?
  • Y en a-t-il en Suisse?

Caitlin  

Chère Caitlin,

On trouve la fourmi Pharaon sur tous les continents, sauf en Antarctique! Dans les pays tempérés, comme en Europe, elle colonise surtout les bâtiments et les infrastructures humaines, où la température ne descend jamais trop, car c’est une espèce qui a besoin de chaleur. Grâce à sa petite taille, elle peut établir des colonies dans des endroits ou l’espace est vraiment très restreint, comme les interstices dans un mur, derrière du carrelage mal scellé ou des meubles, et même derrière les des interrupteurs ou dans les douilles des ampoules!

On a constaté sa présence en Suisse à partir de 1902.

Silvia Rossinelli

Université de Fribourg

 


  • Que s’est-il passé quand la serial crevette (!) (la crevette tueuse) a été transportée en bateau?

Anonyme

Cher(e) Anonyme,

Comme d’autres espèces aquatiques, la crevette tueuse est souvent transportée dans les eaux de ballast des bateaux (De l’eau qui est pompée dans les ports à bord des bateaux pour en augmenter la stabilité, et qui est ensuite « vidée » dans le port d’arrivée). Grâce à ce transport fortuit, la crevette tueuse a pu coloniser de nouveaux habitats, des lacs et des cours d’eau d'où jusque là elle était absente. Elle a pu coloniser de nouveaux lacs et rivières grâce à la création de canaux qui permettent la navigation entre cours d’eau jusque là isolés. On pense que parfois elle peut être dispersée par les oiseaux entre lacs et étangs pas trop distants les uns des autres. Elle constitue une menace pour la biodiversité de ces nouveaux habitats car elle tue les autres espèces de crevettes.

 

Silvia Rossinelli

Université de Fribourg

 


  • Trouvons nous des moustiques tigre en Suisse?

Marissa

Chère Marissa,

Le moustique tigre est installé de manière stable en Suisse depuis 2003 au Tessin, ainsi que dans les vallées du sud des Grisons. Pour le moment, en dehors de quelques apparitions sporadiques au nord des Alpes (à Bâle, Zurich et Genève), cet insecte ne survit durablement que dans les régions plus chaudes de la Suisse. Il se déplace peu par lui-même, mais peut facilement être transporté via les transports en commun ou les véhicules. Il n’est donc pas exclu qu’il puisse s’établir plus au nord, grâce à son adaptation progressive à notre climat, et aussi au réchauffement de celui-ci. C’est pour cela que des mesures de surveillance et prévention sont mises en place dès maintenant pour en limiter la progression.

 Silvia Rossinelli

 

Université de Fribourg